parcours sis up

"Être acteur et humain dans un monde complexe"

témoignage de thierry sibieude, co-fondateur de la chaire innovation et entrepreneuriat social à l'Essec

Depuis 2016, SIS UP anime des parcours auprès des étudiants de la Chaire Innovation et Entrepreneuriat social de l'ESSEC. Cette formation vise à développer leur esprit critique et capacités à assumer leurs futures responsabilités dans leurs dimensions personnelles et sociales, à travers différents ateliers : initiation à la veille, prise de recul avec la philosophie pratique, immersion en association, etc. 

Quelle est la nature du partenariat entre l’ESSEC et SIS UP ?

Thierry SIBIEUDE - Je suis le professeur titulaire de la Chaire Innovation et Entrepreneuriat social, que j’ai co-fondée en 2003. J’ai tout de suite été séduit par l’approche proposée par SIS UP et son triptyque « Servir, S’Inspirer, Chercher ». « Servir » et « S’inspirer » font partie intégrante de l’ADN de la Chaire depuis sa création, le cursus comprend depuis toujours une journée d’immersion auprès de personnes en situation de fragilité et nous multiplions les rencontres inspirantes tout au long des 6 mois.

J’ai acquis la conviction au fil des années que c’est la rencontre qui le plus souvent amène le déclic de l’engagement, quelle que soit la forme que celui-ci prendra : bénévolat, création d’une entreprise sociale, management dans l’économie sociale et solidaire ou tout autre responsabilité allant dans le sens de l’intérêt général.

Journée en immersion avec SIS UP au sein de l'association Espérer 95, Cergy

Quelles spécificités de l’approche SIS UP vous semblent particulièrement précieuses pour accompagner le développement des étudiants ? 

Thierry SIBIEUDE - La Chaire Innovation et Entrepreneuriat social de l’ESSEC représente pour les 20 à 25 étudiants de la Grande école qui choisissent chaque année ce cursus de spécialisation, un moment fort de leur scolarité. Ils viennent y chercher du sens et y acquièrent des compétences qui leur permettent ensuite de s’engager dans l’innovation sociale. Nous leur proposons des cours en ligne permettant l’acquisition des fondamentaux et de nombreux travaux de groupe, visant à répondre à des problématiques concrètes d’organisations diverses et amenant les étudiants à faire des benchmarks ou à mener des interviews d’acteurs de terrain.

Le 3ème élément du triptyque, « Chercher », m’a donc semblé très complémentaire de nos approches, en permettant une prise de recul, voire de hauteur, beaucoup plus ambitieuse, que ce que nous proposions jusque-là, au travers notamment de textes philosophiques.

« Pour moi l'exercice le plus intéressant était celui de la Veille, il permet de creuser en détail une question en cherchant des sources parfois contradictoires. J'ai apprécié le fait d'approfondir un sujet. »

Etudiant, Chaire Innovation et Entrepreneuriat social

Quelles compétences supplémentaires ces formations apportent-elles aux étudiants selon vous ?

Thierry SIBIEUDE - Avant tout la capacité à refuser les réponses toutes faites construites dans l’urgence. Il me semble que le parcours SIS UP montre aux étudiants une autre voie que celle de l’immédiateté. Ce parcours invite à un chemin fait de lectures, de confrontations d’idées, de recherche personnelle pour se construire une vision personnelle solide dans un monde complexe plein d’injonctions contradictoires.

 

Si je reprends l’exemple de l’accompagnement de la fragilité quelle qu’en soit la forme (handicap, dépendance ou pauvreté), il me semble que des étudiants seront mieux armés pour y répondre de façon pertinente s’ils ont acquis la capacité à commencer par nourrir leur regard sur cette fragilité pour bien la comprendre,  avant de chercher à y apporter des réponses. Et ceci, pas seulement par l’immersion ou les rencontres au sens large, mais aussi par des lectures exigeantes et les regards croisés de différentes sciences sociales.

Préparation aux sujets de veille sur "Ethique et capitalisme"

aujourd’hui, quels aspects vous semble-t-il  important  d’accentuer dans la formation de niveau supérieur ? 

Thierry SIBIEUDE - Dans un monde dans lequel la science est remise en cause, dans lequel  les réseaux sociaux rendent les notions de vérité et d’expertise floues,  et  où toutes les opinions finissent par se valoir ce qui amènent à encore plus d’entre soi dans les idées auxquelles nous sommes confrontés, il me semble indispensable de cultiver plus que jamais l’esprit critique, la capacité à interroger ses sources et à ouvrir le dialogue.

 

Dans ce moment qui place au cœur de nos vies la vitesse, même si c’est moins vrai dans ce contexte de crise sanitaire qui a beaucoup ralenti nos vies, il est urgent d’apprendre à s’arrêter, à se nourrir, comme il est plus urgent que jamais de cultiver la rencontre, notamment avec les plus fragiles d’entre nous, et en particulier dans ce moment qui nous coupe les uns des autres !

Responsables pédagogiques, vous souhaitez vous aussi inspirer et faire grandir vos étudiants autour du sens et de la responsabilité sociale ? Discutons-en ! contact@sisup.fr

SIS UP

SASU au capital de 5 000 €
4, place de l'Opéra
75002 Paris
SIRET 848 230 017 R.C.S. Nanterre

Enregistré sous le numéro 11922271492. Cet enregistrement ne fait pas agrément de l'Etat

  • LinkedIn Social Icône
  • Twitter Icône sociale